ActualitésSciences et techniques

400 milliards de CFA à la RCA, promesse ou engagement ?

Les bailleurs de la République Centrafricaine lui ont-ils effectivement promis 10 millions de US (400 milliards de francs CFA) ? S’agit-il d’un engagement ferme ? Il est presque difficile de répondre à ces questions. En tout cas, aucun chiffre n’a été communiqué mercredi 22 juin 2011, par le Premier ministre Faustin Archange Touadéra avec sa suite, de retour de la table ronde de Bruxelles sur le pays.

A-t-il ainsi désavoué le ministre du développement rural Fidèle Ngouandjika, par ailleurs porte parole du gouvernement centrafricain ? Car, Ce dernier avait confirmé  il y a 5 jours à la clôture des travaux le 17 juin, sur les ondes de Radio Ndeke  Luka, que la RCA recevrait de ses partenaires, 400 milliards de francs CFA.

Faustin Archange Touadéra a déclaré à son retour à Bangui, mercredi 22 juin, que le montant annoncé engageait la responsabilité de ceux qui l’ont indiqué. S’agit-il d’un désaveu de son porte parole ? On peut le penser. Le Premier Ministre a ajouté devant les journalistes qui l’interrogeaient : « il y a eu des annonces fermes et engagements qui tiendront compte des programmations de ces institutions. Nous sommes très satisfaits du niveau de participation de nos partenaires, notamment l’Union africaine. Elle a d’ailleurs présenté les performances du pays et a plaidé son appui auprès des bailleurs ».

Des sources proches du cabinet de la primature ont affirmé la tenue urgente d’une conférence de presse pour dévoiler les résultats de ces assises en faveur de Centrafrique.

Signalons que cette table ronde a été inscrite dans le cadre de la 2ème génération du document de réduction de la pauvreté axée sur le développement du monde rural et l’agriculture comme moteur de la croissance pour la réduction de l’extrême pauvreté en Centrafrique.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères