ActualitésSciences et techniques

Plus de grains de coton pour fertiliser le sol à Bossangoa

Les grains de coton, utilisés pour la fertilisation de sol par les maraichers de Bossangoa seront très bientôt abandonnés pour une technique encore plus efficace. Les maraichères sont en formation à cet effet dans la ville.

Une formation axée sur les différentes techniques de fertilisation du sol destiné à la culture maraichère. Il s’agit durant cette formation de comment choisir un sol, l’amender, le produire et l’utiliser successivement. Les techniques sont basées sur l’utilisation des fumures organiques et pratiquer sur la culture en rotation sur les espaces.

Avant la fin de cette formation, les participants sont déjà optimistes quant à l’atteinte des ses objectifs. Ils pensent augmenter efficacement leur production agricole et maraichère pour améliorer leur revenu.

Cette formation est une initiative du Centre de formation agricole et rurale, avec l’appuie financier de l’ONG italienne Crocesia Tostana. La formation a débuté le 5 et prend fin ce 16 septembre.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères