ActualitésSécurité

RCA : Les habitants de Ngakobo entre le marteau et l'enclume

  Victimes des affrontements inter- groupes armés dans la région, les habitants de Ngakobo dans la Préfecture de la Ouaka (centre) craignent pour leur sécurité. Depuis le mois d’août 2016, des attaques armées ont été perpétrées par des groupes armés qui s'affrontent entre eux. Conséquences, plusieurs personnes ont été tuées, des maisons incendiées et des déplacements massifs des populations à la recherche d'un abri.

Selon des informations recueillies par RNL, lors d'un meeting avec le député de Kouango 2 Sylvain Marandji, les habitants de cette localité affirment manquer « d'assistance et de protection ». Ils expliquent qu'ils « ne peuvent librement vaquer à leurs occupations ». Une situation qui a aussi paralysé les activités pédagogiques.

En réponse à ses préoccupations, le député de Kouango 2 a invité les populations à prendre leur mal en patience. Car, dit-il, il « plaiderait auprès du gouvernement centrafricain afin que des réponses adéquates soient apportées  à leurs préoccupations ».

Sylvain Marandji a également demandé à la Minusca « de renforcer son dispositif sécuritaire pour la protection des populations ». Le parlementaire a par ailleurs, exhorté les humanitaires à « intensifier leurs actions en faveur de ses compatriotes ».

C'est depuis quelques semaines que la préfecture de la Ouaka est le théâtre de violents affrontements entre l'UPC de Ali Darass et le FPRC de Nourredine Adam. Des violences qui ont fait plusieurs morts. Face à cette recrudescence de l'insécurité dans la région, la Minusca à mis en garde les groupes armés indiquant avoir pris des dispositions pour la protection des civils.

 

 

 

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères