ActualitésSécurité

Dékoa : la Minusca de nouveau ferme face aux agissements des ex séléka

Une ligne rouge a été instaurée par les casques bleus de l'ONU présents à Ndomété, localité située à 10 km de Kaga-Bandoro et qui enregistre depuis quelques semaines, les agitations des groupes armés de la Séléka. Une colonne des rebelles qui voulait franchir la barrière de Ndometé qui sert de ligne rouge a été stoppée lundi, 23 avril par les casques-bleus.

Selon Guy Yves Mbetigaza, sous-préfet de Dékoa, "les éléments de la Séléka qui ont tenté de contourner la barrière de Ndomété pour faire mouvement vers Dékoa ont été maîtrisés par le contingent burundais qui se trouve sur la barrière". Ceux-ci, selon lui, ont été contraints de retourner vers Kaga-Bandoro.

Autre démonstration des soldats de la paix, "un véhicule rebelle qui tentait de faire mouvement sur la barrière avec 2 éléments et des caissettes de munitions a été arrêté et conduits à la base de la Minusca", a également confié le Sous-préfet de Dékoa.

Les véhicules interdits de passage au-delà de 19h

"A partir de 19 h, tous les véhicules en partance vers Kaga-Bandoro ou qui quittent la ville pour Bangui ne vont pas dépasser la barrière. Ils seront bloqués jusqu'au petit matin afin d'être inspectés bien avant de quitter la localité", indique Guy Yves Mbétigaza. Ceci, pour faire face à cette menace d'insécurité portée par les ex-séléka qui menacent la quiétude de la population dans la région.

Lors de sa dernière rencontre avec les forces vives de la nation, le Président Faustin Archange Touadéra a demandé aux groupes armés de "revenir dans la République". Selon lui, "le dialogue est l'unique moyen de sortie de crise en RCA".

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères