ActualitésSécurité

©RNL / Brice Landry Ndangouï
Deux chars de la Minusca lors d'une patrouille à Bangassou dans le Mbomou, le 25 octobre 2017

Ouaka : La Minusca confirme réduire les poches de résistance à Bambari

Le commandant de la force onusienne en République Centrafricaine, Général Rémy Saigle, a affirmé mercredi 23 janvier lors de la conférence hebdomadaire de l'institution à Bangui, que la Minusca a complètement avoir réduit les poches de résistance des groupes armés à Bambari dans la Ouaka.

C'est au QG de la Minusca que le général Rémy Saigle a confirmé aux professionnels de la presse que les soldats onusiens continuent de mener des opérations de déguerpissement des éléments de l'UPC encore présents dans certains secteurs de la ville de Bambari.

"L'opération qui a débuté à Bambari le 10 janvier est dans sa phase de stabilisation. Nous avons réduit toutes les résistances des groupes armés".

Général Rémy Saigle a indiqué que les casques bleus ont le contrôle de la ville surtout les positions tenues par les éléments de l'UPC. "Aujourd'hui, nous sommes installés dans ces anciens sites des groupes armés et nous nous contrôlons complètement le terrain. Nous maintenons un dispositif pour empêcher le retour des groupes armés", a-t-il fait savoir.

La force onusienne a lancé "des reconnaissances offensives" visant "à démanteler les barricades qui avaient été érigées".

"Quand nous avons commencé cette reconnaissance, les groupes armés ont tiré sur les troupes de la Minusca. Nous avons riposté et neutralisé toutes les résistances", a indiqué général Saigle.

Le commandant de la force demande aux civils de dénoncer les éléments armés qui se cachent dans la population pour favoriser la réussite des opérations.

Toutefois, des combats opposants soldats de la paix et hommes armés de l'UPC ont été signalés dans la nuit de mercredi 23 janvier dans le secteur de Adji, l'un des fiefs de ces hommes armés. Des manifestations auraient eu lieu dans la matinée ce jeudi. Trois corps sans vie ont même été déposés devant le siège local de la Minusca.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères