ActualitésSécurité

©RNL / Armando Yanguendji
Les élèves policiers à l'occasion de l'inauguration de l'Ecole Nationale de Police par le Président Faustin Archange Touadéra, le 17 juiullet 2018

Ouham : Le nombre des candidats au concours de la police et gendarmerie en hausse à Bossangoa

Le nombre des candidats au concours au sein des forces de sécurité intérieure (police et gendarmerie) a connu une hausse dans l’Ouham grâce à la délivrance sur place du récépissé d’identité nationale jusque-là délivré à Bangui et qui pénalise certains candidats.

Plusieurs candidats se disent soulagés de la délivrance dans leur localité de ces actes administratifs. La réponse du gouvernement fait suite à plusieurs plaintes des usagers dans plusieurs préfectures du pays.

« Nous nous réjouissons de ce que le gouvernement ait pensé à nous en ordonnant la délivrance sur place de ce document. Cela nous permet d’éviter d’aller jusqu’à Bangui passer des semaines pour en avoir. Il y va de l’égalité de chance pour tout le monde dans la procédure de constitution de dossier » a indiqué une candidate de Bossangoa.

Des sources proches des organisateurs dudit concours indiquent que le nombre des dossiers a connu une hausse et continue d'augmenter à Bossangoa.

Le gouvernement lance depuis le 1er juillet et ce jusqu’à la fin de ce mois le concours d’entrée dans les forces de sécurité intérieure. Environ 1000 places sont visées dont 500 dans la police et 500 dans la gendarmerie.

 

 

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères