#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

ActualitésSécurité

©Minusca
Des casques bleus de la Minusca en patrouille dans une rue de Bangassou dans le Sud-est de la RCA

Centrafrique : situation sécuritaire toujours volatile à Bangassou dans le Mbomou

72 heures après l’invasion de la ville de Bangassou par les rebelles de la CPC, la situation sécuritaire y est toujours volatile. Même si les coups de feu sont entendus rarement, la quasi totalité de la population se trouve encore en brousse ou en RDC.   

Depuis l'attaque de Bangassou le dimanche 3 janvier 2021 par les hommes armés, la situation sécuritaire y est toujours précaire. La ville est calme ces deux derniers jours, mais elle est toujours contrôlée par les rebelles. Les FACA, cependant, restent casées à la base de la MINUSCA.

Malgré les patrouilles des forces onusiennes, la présence de ces groupes armés est encore visible. Les activités économiques sont toujours paralysées, une grande partie de la population a trouvé refuge au village Ndu en République démocratique du Congo. Des organisations humanitaires sont en train d'évaluer les besoins de la population pour leur apporter de l'aide. Mais d'ores et déjà, ces personnes vulnérables estimées à plusieurs milliers manquent de soins, d’abris conformes, de nourritures et d’eau potable.

Dans le centre de Bangassou, il est impossible de parler de la reprise des cours qui devait avoir lieu le lundi 04 janvier après les vacances de Noël et du nouvel an. Les portes des écoles étaient encore fermées ce mardi 5 janvier.

 

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse