#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

ActualitésSécurité

©Actu.fr
Un homme armé

Bangui: les braquages reprennent de plus belle dans le 8e arrondissement

Les habitants du 8e arrondissement de Bangui déplorent la recrudescence des braquages dans leur localité. Il ne se passe pas une nuit sans une scène de braquage dans le secteur. Habitants et autorités locales tirent la sonnette d’alarme.

Visiblement la peur et l’angoisse gagnent les habitants du 8e arrondissement de Bangui et surtout les propriétaires des engins roulants comme la motocyclette. Les braqueurs s’intéressent généralement à ces engins.

Dans la nuit du jeudi 09 au vendredi 10 septembre, Rostand a eu le malheur d’être visité. Ce jeune habitant du quartier Galabadja 1dit avoir perdu tous ses biens.

"Ils ont pris mon téléphone portable et quelques biens. Ils m'ont demandé de faire sortir la moto. Il y a un militaire non loin de chez moi qui a voulu les faire fuir en faisant de sommation mais eux aussi ont riposté. Dehors, j'ai compté 6 hommes bien équipés avec des gilets pare-balles qui encadraient la maison. Ils même ont un pick-up 4x4 et ils sont cagoulés", décrit-il.

Solange est voisine de Rostand. Elle n’a pu dormir cette nuit là parce qu'elle était aussi ciblée à cause de sa moto. Heureusement, certains porteurs de tenue de son quartier sont intervenus.

"Ces hommes ont tenté de forcer la porte de la maison parce que j'ai une moto. Heureusement, des militaires habitant le quartier ont réussi à les repousser. L'insécurité est en hausse dans le secteur ici. Il faut que le gouvernement fasse quelque chose pour nous", lance cette habitante de Galabadja.

S’il est difficile d’identifier les braqueurs, Thierry Ndoyo, député de la 1ère circonscription du8e arrdt, lui, pointe du doigt certains éléments des forces de défense et de sécurité nationale.

"Ce sont des militaires qui viennent voler. Si vous achetez une moto aujourd'hui, c'est comme si vous creusez votre propre tombe. Le 8e arrdt est aujourd'hui une zone à haut-risque. Nous appelons les autorités d'agir rapidement", alerte le député.

Dans ce climat qui les inquiète, les habitants du 8è arr. entendent s’organiser en auto-défense pour sécuriser leur secteur.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse