#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

ActualitésSécurité

©RNL/Gasmala Moustapha
Une partie des déplacés sur le site du Pk3 de Bria

Centrafrique : la ville de Bria reçoit à nouveau une vague de déplacés fuyant les exactions des groupes armés

La ville de Bria dans la Haute-Kotto accueille depuis la semaine dernière une vague de personnes fuyant les exactions des groupes armées dans les villages environnants. Ils sont déjà plus de 500 déplacés à s’installer sur le site des déplacés du PK 3. Ces personnes qui continuent d’arriver en masse, manquent de nourriture.

Ces déplacés sont arrivés des villages Lafolo, Pananga, Ngaboudou dans la Sous-préfecture d'Ippy dans la Ouaka. Ils ont fui les hommes armés qui ont fait leur apparition, le mercredi 06 octobre 2021, dans ces localités. Plusieurs de ces individus sont arrivées dans la ville Bria presque mains vides. A en croire ces derniers, des hommes armés arrivés dans la ville, les ont dépouillés de tous leurs biens. Certains ont parcouru des dizaines de kilomètres à pied avant d’atteindre la ville de Bria.

"Les assaillants sont venus nous menacer. Ils ont pillé successivement tous nos biens. Le premier jour, ils sont arrivés aux environs de 23 heures. Le 2ème jour à 24 heures. Le 3ème à 22 heures et maintenant le dernier jour en pleine journée. On a rien pu faire car ils étaient en nombre" témoigne Thierry, un des déplacés.

Les premières vagues de déplacés ont reçu une assistance du bureau local du HCR. Chaque ménage a reçu des ustensiles de cuisine, des couvertures, des moustiquaires, des nattes et des morceaux de savon. En plus de ce geste, les bénéficiaires souhaitent qu’on leur distribue de la nourriture.

"On a reçu des kits d’installation. Mais jusqu’à présent, on n’a pas trouvé quelque chose à manger. On veut manger. Il est vrai, certaines personnes de bonne volonté nous assistent de temps en temps. Mais nous avons des enfants avec nous. On ne sait comment faire" implore Jean Christophe, un père de famille.

Pour l’heure, ces personnes sont cantonnées dans les différents blocs du site de Pk3 à Bria.

Lire aussi :

RCA/Kaga-Bandoro: plus de 3000 déplacés de Ngrévaï ont besoin d’aide humanitaire d’urgence

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse