#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

ActualitésSécurité

©Image d'illustration
Des éléments des Forces armées centrafricaines en partance pour une mission de sécurisation dans le centre du pays

Centrafrique : deux FACA tués et près d’une dizaine d’autres blessés dans l’attaque de leur position à Nzakoundou

Une position des Forces armées centrafricaines, au village Nzakoundou dans la sous-préfecture de Ngaoundaye, a été visée ce mardi matin par une attaque des rebelles. Au cours de cet assaut, plusieurs personnes ont trouvé la mort, dont deux éléments des FACA et plusieurs autres blessées. Pris de peur, certains habitants ont trouvé refuge en brousse.

L’attaque a eu lieu ce 22 mars 2022 au village Nzakoundou. D’après les informations reçues par Radio Ndeke Luka, elle a été menée par des hommes armés assimilés aux éléments de 3R et a visé un check-point de Forces armées centrafricaines. Le bilan fait état des morts dont deux militaires centrafricains, ainsi que plusieurs blessés.

Par ailleurs, l’attaque a provoqué le déplacement de plusieurs civils. Certains se trouvent encore en brousse tandis que d’autres ont fui vers les villages environnants.

Les Faca abandonnent leur position

Des sources locales indiquent que le village Nzakoundou est contrôlé par les éléments de 3R affiliés à la Coalition des patriotes pour le changement (CPC). Les éléments FACA, quant à eux, se sont retirés vers le village Kowone à 20 Km de Ndim, sur l’axe Ndim-Pougol. Ces mêmes sources soulignent que d’autres éléments de 3R se préparaient pour attaquer les positions des FACA à Kounang, à 7 Km de Ndim sur l’axe Ngaoundaye.

Un bilan non encore confirmé par la hiérarchie militaire

Même si ce bilan n’est pas encore confirmé par l’Etat-Major des Forces Armées, certaines informations parlent de plusieurs morts et blessés au sein de la population civile. Cependant du côté adverse, le bilan n’est pas connu. De nouveaux renforts d’éléments des FACA pourraient arriver pour déclencher des opérations de ratissage. Pour l’heure, le village Nzankoundou s’est vidé de ses habitants. Ces derniers appellent les autorités du pays à renforcer l’effectif des Forces armées centrafricaines, présentes dans la localité, afin d’assurer leur sécurité.

Les attaques contre des positions des Forces armées centrafricaines sont récurrentes dans la région du Nord-ouest centrafricain, précisément aux alentours de Ngaoundaye et Ndim dans la préfecture de la Lim-Pendé. La dernière remonte au 13 février dernier, où quatre personnes avaient été tuées et plusieurs autres blessées par les éléments de 3R au village Touga, à 7 Km de Ngaoundaye.

 

Sur le même sujet :

Centrafrique : quatre morts et une dizaine de maisons incendiées dans l’attaque d’un village à la périphérie de Ngaoundaye

 

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse