#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

ActualitésSécurité

©La Croix
Des hommes armés de la coalition Séléka faisant incursion dans une localité proche de Bambari en mai 2014

Centrafrique : la localité de Ouadda attaquée par des rebelles de la CPC

Les rebelles de la Coalition des patriotes pour le changement (CPC) ont attaqué une position des Forces armées centrafricaines à Ouadda, dans la Haute Kotto, ce mercredi 11 mai. Ces hommes armés se seraient emparés de cette sous-préfecture après le retrait des forces nationales. Cependant, il est encore difficile de dire ce qu’il se passe dans cette localité, car elle est coupée du reste du pays faute d’un réseau téléphonique.  

Tôt dans la matinée du mercredi 11 mai 2022, les rebelles de la CPC ont lancé une attaque contre les positions des Forces armées centrafricaines (FACA), basées à Ouadda, une des sous-préfectures de la Haute-Kotto. Mais les premières informations parvenues à Radio Ndeke Luka faisaient état d’une dizaine d’éléments des forces de défense et de sécurité pris en otage par les rebelles.

Une information non confirmée par le préfet de la Haute Kotto qui précise qu’aucun élément de l’armée nationale n’a été fait prisonnier par ces hommes armés.

"C’est vrai que les rebelles sont entrés dans la ville mais les éléments des FACA étaient déjà informés avant leur arrivée. Il y a eu des échanges de tirs avant que les FACA ne se retirent au niveau de l’aérodrome à 16 km de Ouadda. Les rebelles se sont rués sur les commerçants pour les dépouiller de tous leurs biens. Ils ont également pillé des particuliers et incendié la maison d’une femme pointée du doigt comme la concubine d’un militaire détaché dans la ville", relate Thierry Evariste Binguinidji, préfet de la Haute-Kotto.

Le député de la région appelle à l’aide

Même s’il est impossible de donner un bilan de cette attaque car aucun réseau téléphonique n’est opérationnel dans la ville, le député de Ouadda, Abdel Karim Nabia Koundjou, indique que la quasi-totalité de la population en détresse s’est enfuie en brousse. Le parlementaire appelle le gouvernement à déployer de manière urgente des forces de défense et de sécurité pour protéger la localité et ses habitants.

"Je suis en difficulté de savoir ce qui se passe actuellement là-bas. Mais les rebelles sont entrés dans la ville et la population est en débandade dans la brousse. Il est vraiment urgent que le gouvernement dépêche les FACA et leurs alliés russes pour sauver la vie des populations de Ouadda. Il est vrai que l’état des routes dans la région est impraticable mais si les humanitaires peuvent aussi se déployer en vue d’aider les habitants en détresse ce serait une bonne chose", alerte le député.

Des affrontements sont un peu récurrents ces derniers jours entre les Forces armées centrafricaines et des rebelles. La situation sécuritaire devient de plus en plus inquiétante dans certaines villes de province. Ce regain de violence a déjà coûté la vie à près d’une dizaine de soldats centrafricains.

 

Sur le même sujet :

Centrafrique : des groupes armés s’activent dans certaines régions

 

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse