#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

ActualitésSécurité

©AFP
Des éléments de la Séléka dans une région du Centre-est de la RCA

Centrafrique : une civile tuée et deux militaires blessés dans une attaque des 3R dans le Nord-ouest

Une position des Forces armées centrafricaines (Faca) a été attaquée, ce mercredi 19 octobre à l’aube, par des rebelles de 3R dans la localité de Mann, située à environ 25 Km de Ngaoundaye (Lim-Pende). L’assaut a été repoussé mais le bilan provisoire fait état d’une civile tuée, six blessés dont deux militaires et des maisons incendiées.

Selon des sources locales jointes par Radio Ndeke Luka, les éléments des Forces armées centrafricaines, qui ont repoussé l’assaut ce matin, maintiennent toujours leurs positions dans la ville de Mann. D’après ces mêmes sources, l’attaque a obligé plusieurs habitants à trouver refuge en brousse.

Le bilan fait état d’une civile tuée et de six blessés, dont deux soldats. Les blessés ont été transportés au centre de santé de Ndanga, situé à 5 km de Mann, pour des soins.

Une attaque planifiée

"Hier dans l’après-midi, les rumeurs d’une éventuelle attaque de 3R planaient sur la ville. Aussitôt, la population s’est réfugiée dans la brousse. C’est finalement aux environs de 5h30 du matin que la ville a été attaquée. Après plus de 2 heures de combats, ces assaillants se sont retirés. Malheureusement, une femme a été tuée et 6 autres personnes, dont 2 militaires, ont été blessées. Par ailleurs, des dizaines de maisons ont été incendiées" a témoigné un habitant de Mann contacté au téléphone par Radio Ndeke Luka.

Informée, la Minusca affirme avoir déployé un contingent sur les lieux afin d’examiner la situation et d’assurer la protection des populations civiles.

« Pour l’heure, nous n’avons pas plus d’informations »

"Ce matin aux environs de 5h30, nous avons été informés par des sources locales des affrontements qui ont eu lieu dans cette localité. Ainsi, nous avons instruit le contingent camerounais, basé à Paoua, d’y dépêcher une patrouille de vérification. Pour l’heure, nous n’avons pas plus d’informations sur le bilan, ni sur la nature de cette attaque" a fait savoir Abdel Aziz Ouédraogo, porte-parole de la force de la Minusca.

Pour l’heure, ni le gouvernement, ni l’Etat-major des Forces armées centrafricaines n’ont encore officiellement communiqué sur cette énième attaque. Depuis la contre-offensive de l’armée nationale et ses alliés en février 2021, les groupes armés se sont dissipés dans la nature et opèrent en mode coupeurs de route. Ces derniers lancent des attaques inopinées contre des localités, visant pour la plupart des civils.

 

Lire aussi :

Centrafrique : au moins 6 civils tués par des hommes armés dans la région de l’Ouest

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse