#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

ActualitésSécurité

©Autres médias
Le poste des douanes de Béloko après l'attaque armée du 21 janvier 2023

Béloko : l’heure du bilan après l’incendie du poste douanier par des hommes armés

Deux jours après l’attaque du poste des douanes de Béloko, des autorités préfectorales de la Nana-Mambéré et des responsables de la Minusca se sont rendus sur les lieux du drame. Ils ont constaté des dégâts importants.

A première vue, dans la concession du bureau des douanes de Béloko, les dégâts sont énormes. Des carcasses d'une vingtaine de camions semi-remorques, transportant des marchandises et des voitures des particuliers, sont brûlés ainsi que des fûts de carburant. Le grand entrepôt dans lequel sont stockées des marchandises des opérateurs économiques est complètement consumé.  L’incendie a consumé 90% de la toiture du bureau des douanes.

L’antenne VSAT pour la connexion internet est également touchée. Les câbles pour le réseau informatique sont aussi partis en fumée. Ce qui provoque un dysfonctionnement sur le réseau. Dans les bureaux du receveur des douanes et de son adjoint, tous les ordinateurs sont endommagés. Il n’y a que trois salles qui sont épargnées dans lesquelles, un service minimum est mis en place. Le préfet de la Nana-Mambéré déplore ces dégâts.

« C’est immense »

"Nous avons fait le déplacement pour venir palper du doigt les dégâts commis par les rebelles. Je vous assure que c’est immense. Je ne sais pas comment on peut les évaluer," a déploré Marcel Bagaza, préfet de la Nana-Mambéré.

- Lire aussi : Centrafrique : le poste de la douane de Béloko détruit dans une attaque d’hommes armés

Le bureau de secteur Ouest de la Minusca, après constat des dégâts, compte remonter les informations pour un appui.

« Remettre la douane en marche »

"Nous allons passer cette information à nos supérieurs à Bangui qui vont discuter avec les autorités du pays parce que c’est un pays souverain. Et, nous allons voir dans nos ressources, qu’est-ce qu’on peut faire pour nettoyer rapidement cette zone et puis remettre la douane en fonctionnement d’une manière qui soit acceptable", a promis Pericles Gasparini, chef du bureau du secteur Ouest de la Minusca.

Les responsables du poste des douanes de Béloko ne souhaitent pas se prononcer avant l'arrivée d'une mission de leur hiérarchie de Bangui. Même si les douaniers sont déterminés à reprendre le travail en manuel, le nettoyage de l'aire de stationnement, la réhabilitation du bâtiment, la réinstallation du système informatique et le renforcement du système sécuritaire restent prioritaires.

- Lire aussi : Centrafrique : le port sec de Pk 26 désormais opérationnel

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse