ActualitésSociété

©RNL / Gildas Nabeza
Dieudonné Cardinal Nzapalainga, archevêque de Bangui à l'occasion funèbre de l'abbé Albert Toungoumalé Baba, le 7 mai 2018

RCA : la rentrée pastorale diocésaine 2018-2019 placée sous le signe du dialogue interreligieux

Le Cardinal Dieudonné Nzapalaïnga a annoncé mercredi à Bangui, au cours d'un échange avec la presse la tenue des assises de la prochaine rentrée diocésaine se dérouleront du 25 au 30 septembre à Bangui.

Ces assises et regrouperont, leaders et fidèles catholiques dans la capitale centrafricaine autour du thème : " Œcuménisme et dialogue interreligieux dans un pays en conflit : le cas de la République Centrafricaine".

Le Cardinal a indiqué que le dialogue reste l'unique voie de sortie de crise dans ce pays."Avec la crise que nous avons connu, nous pensons qu'il faut ouvrir la brèche du dialogue, pour écouter, accueillir, respecter et surtout, réintégrer la dignité perdue de certaines personnes".

Il insiste sur le fait que ce dialogue doit se faire entre les centrafricains qui dans un premier temps, sont le nœud du problème. Pour ce faire, il est indispensable que les gens se parlent de manière ouverte. "On a posé les vrais problèmes entre centrafricains et quand les gens ont décidé de dialoguer, beaucoup ont développé la haine et la colère qui sont des énergies négatives qu'il faut extirper. Je souhaite les convertir en énergie positives, c'est à dire, qu'on se parle face à face de manière franche. Ce qui signifie qu'un dialogue ne se fait pas à seul, sans cela, ce serait du monologue", a-t-il conclu.

Depuis le début de la crise, les leaders réunis au sein de la plateforme religieuse regroupant: le Cardinal Dieudonné Nzapalaïnga (catholique), l'Imam Kobine Layama (musulman) et le Pasteur Nicolas Grekoyamé Gbangou (protestant) ont toujours opté pour le dialogue comme moyen prioritaire pour régler les conflits à tendance interreligieuse.

 

 

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères