ActualitésSociété

©Com/Ca-Ne
Base des soldats de la paix des Nations Unies à Birao

Vakaga : La société civile de Birao opposée à la décision du FPRC

Les organisations de la société civile de Birao dans la Vakaga se sont opposées à la décision de Abdoulaye Hissène Ramadan, président du Conseil National de Défense et de Sécurité du FPRC. Dans un communiqué de presse publié le 11 janvier, le leader politico-militaire a demandé aux fonctionnaires et agents de l'Etat de quitter la région.

Lors de la rencontre tenue mercredi 16 janvier à Birao, les leaders des organisations de la société civile ont consensuellement rejeté le communiqué de presse. Elles ont estimé que le document est de nature à compromettre les efforts du Gouvernement à ramener la paix dans cette préfecture. Pour les organisations de la société civile, le communiqué n'engage que son auteur Abdoulaye Hissène Ramadan.

La société civile a indiqué que la population de la Vakaga n'aspire qu'à la paix, à la prospérité et non à la violence. Lors de cette rencontre de Birao, les différents représentants ont sollicité du Gouvernement l'accélération du processus de redéploiement de l'autorité de l'Etat dans la région nord-est.

Le collectif de la société civile s'est dit favorable au prochain dialogue Gouvernement-groupes armés prévu le 24 janvier à Khartoum au Soudan pour une sortie de crise en Centrafrique.

Pour faire le point sur le communiqué de presse publié par Abdoulaye Hissène Ramadan, une délégation constituée des représentants des différentes communautés de Birao se prépare à le rencontrer.

 

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères