ActualitésSociété

©RNL / Armando Yanguéndji
Des diplômés de l'Université de Bangui manifestant devant la Primature, le 14 mars 2019

Bangui : Des jeunes diplômés déposent leurs parchemins devant la Primature

Un groupe de diplômés centrafricains en majorité jeunes, ont restitué leurs copies de diplômes ce jeudi 14 mars au Gouvernement en signe de protestation contre l’intégration des groupes armés dans la vie active en leur défaveur.

Des jeunes diplômés centrafricains, plus d'une cinquantaine, ont remis les copies de leurs diplômes au gouvernement pour exiger d'une part leur intégration dans la fonction publique et d'autre part protester contre la nomination de certains éléments des groupes armés aux postes de responsabilités à leur détriment.

Ces jeunes diplômés centrafricains veulent à travers cette action, interpeller les gouvernants à prendre leurs responsabilités tout en privilégiant la jeunesse. Les manifestants dénoncent ce qu'ils qualifient de "nomination de récompense aux tueurs du peuple".

"Pour intégrer les jeunes, c'est un problème. Ce sont des gens qui sont au quartier et qui n'ont jamais fréquenté qu'on écoute leurs noms lors de l'intégration. On nomme les criminels de guerre, ceux qui ont tué, raison pour laquelle la RCA n'avance jamais. Il y a de nombreux jeunes citoyens diplômés, capables et responsables" qui sont au chômage a relevé Clarisse une des diplômées très exaspérée.

Les mots sont forts pour le Gouvernement Firmin Ngrébada. Ces jeunes projettent la phase 2 de cette manifestation si rien n’est fait. "Aujourd'hui, la nomination en cascade des rebelles, ceux qui tuent, pillent aux hautes fonctions de l'Etat, constitue une injure envers ceux qui continuent d'étudier dans ce pays. Après le 18 mars s'il n'y a pas de changement, nous allons mobiliser la RCA pour faire respecter le parcours académique et la valeur des diplômes" a précisé Francis Mongombé, président du Conseil National de la Jeunesse.

Le gouvernement n’a pas encore réagi à cette nouvelle prise de position de la jeunesse. Les copies des diplômes restituées ce 14 mars sont restées à même le sol devant la Primature, car aucune autorité ne s’était présentée.

Affaire à suivre !

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères