ActualitésSociété

©RNL/Aboubou
La préfete de la Basse-Kotto à Alindao

Basse-Kotto : Les autorités préfectorales de retour à Mobaye pour sceller la réconciliation

Une délégation conduite par la préfète de la Basse-Kotto Rosalie Komelo et le vice président du Conseil National de la Médiation le Révérend Nicolas Guérékoyame Gbangou a échangé avec les groupes armés et la population de Mobaye autour de la paix et du vivre ensemble. 

Depuis 2017, la population ignore l'existence de l'autorité préfectorale caractérisé par des affrontements permanents entre les groupes armés. Le déplacement forcé des habitants et l'insalubrité des services publics y compris la dégradation des infrastructures ont réduit la possibilité de mouvement des autorités administratives dans la zone.

Le député de Mobaye 3 Vigner Milla s'est alarmé de l'attitude attentiste de la Minusca à Mobaye face aux exactions des groupes armés. 

Après plusieurs tentatives de médiation, la reprise de circulation sur l'axe Mobaye-Kongbo et Kongbo-Alindao a permis à la Préfete Rosalie Komélo d'effectuer ladite mission. A Alindao une des sous-préfectures de Mobaye, la préfete a échangé successivement avec les autorités politiques locales, les responsables de l'UPC une faction Séléka active dans la zone sur la situation sécuritaire dans la région et la consolidation de la paix.

Elle a rendu une visite de courtoisie à l'évêque d'Alindao pour lui exprimer sa compassion et le réconforter après les actes odieux perpétrés par les groupes armés sur les religieux de ladite paroisse.  

Cette visite est aussi l'occasion pour ces responsables de toucher du doigt la réalité de cette préfecture entre autre l'absence d'ambulance.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères