COVID-19 : Tous ensemble face au virus

ActualitésSociété

Les admis de la SONATU exigent leur recrutement

112 admis sur 238 au test de receveurs à la Société Nationale des Transports Urbain (SONATU),  réclament  leur intégration au sein de cette structure. Ils ont manifesté leur mécontentement ce mercredi 2 mars 2011, devant le siège qui abrite cette société à Bangui.

Les manifestants ont arboré des banderoles sur lesquelles on pouvait lire : « Nous voulons travailler, Nous sommes fatigués d’attendre, SONATU, non à l’injustice. C’est depuis plus de 9 mois que notre vague patiente sans suite ». Pour les manifestants « le recrutement se fait par complaisance » et il en appelle à l’arbitrage du chef de l’Etat, François Bozizé.

Pour Marie KPARAMBETI directrice commerciale de  la SONATU, la société dispose de 100 bus pour 200 employés. Ce qui revient à dire, indique-t-elle, que « la priorité est donnée aux femmes, ceci par mérite des notes obtenues lors du test ». La directrice conclut que certains bus sont en état de révision pour et leur mise en circulation pourrait décanter la situation.

Au moment de cette manifestation, le ministre de la communication Michel KOIT en charge de la société a rencontré ce collectif et leur a demandé de faire preuve de patience.

SONATU a mis en circulation 50 bus sur les 100 offerts à la République Centrafricaine par l’Inde. Le cout du transport individuel est fixé à 100 francs CFA, au lieu de 125 indiqué par le ministère des transports pour tous opérateurs de ce secteur.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères