#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

ActualitésSociété

©RNL/Steve Rolf Domia Leu
Un chasseur du village de Danzi à 20 kilomètres de Bangui

Centrafrique: la chasse aux rats, une activité prisée par les jeunes du village Danzi

La chasse de rats est l'une des activités les plus pratiquées dans la localité de Danzi, située à 20 Km au Nord-ouest de Bangui. Très souvent, les jeunes chasseurs utilisent plusieurs moyens pour venir à bout de leurs proies. Radio Ndeke Luka a assisté à une partie de chasse dans les broussailles de cette localité.

Dans les hautes herbes du village Danzi dans l'Ombella-Mpoko, les rats ont besoin d’abris et de la nourriture pour se reproduire. Des mammifères qui agissent par instincts et qui aiment prendre des risques. Dans les broussailles, c’est le sauve qui peut. Il faut repérer l’itinéraire des rats, c’est-à-dire, les entrées et les sorties. Les chasseurs sont donc obligés d'installer leurs appâts à proximité d'une source de nourriture et d'un point d'eau. Selon eux, la sureté est à 90%.

"On fabrique les pièges simples à base des cordes. Mais, on utilise les câbles en fer dans certains cas. Une fois repérés, on place les pièges sur l’itinéraire des rats. Le tubercule de manioc, c’est notre appât le plus sûr. Quand le rat touche le tubercule, l’appareil se déclenche et il est neutralisé" raconte Hugues Koussolo, chasseur de rats.

Par après, le rongeur va s’approcher, essayant de déguster le morceau de tubercule placé sur l’appât appelé "coucou". Pendant ce temps, une arme bien dressée se trouve en bas. Les gibiers sont parfois capturés vivants selon le dispositif établi. Pour la plupart des cas, ils sont tués par le piège.

"Le terme coucou désigne un piège dans notre langue locale. Il peut attraper une vingtaine de bêtes par semaine. Une partie de ces rats est destinée à la vente et l’autre à la consommation. La cuisson est souvent très simple. Généralement, nous l'appelons sauce blanche avec un peu d’eau et du sel. Parfois, on ajoute la pâte de sésame et le cube. C’est très succulent" soutient Béndé, un des chasseurs.

Les rats attrapés par le moyen du piège sont vendus sur le marché de la localité. Les prix varient de 1.000 à 1.500 francs CFA pour 05 rongeurs. Ces mammifères demeurent l’un des mets préférés des habitants du village Danzi.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse