#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

ActualitésSociété

©Image d'illustration
Une point d'eau installé par l'ANEA dans un quartier de Bangui

RCA: l’eau potable reste un défi quotidien à Fatima dans le 6e arrondissement de Bangui

L’eau potable reste une denrée rare à Fatima dans le 6è arrondissement de Bangui. Malgré des initiatives locales et l’appui du gouvernement pour résoudre le problème, il faut des efforts pour s’en procurer. Pour soulager la peine des ménages, un particulier a ouvert un point d’eau, proposant un prix abordable par bidon de 20 litres.

C’est depuis près de 10 ans que les habitants de Fatima n’ont pas accès à l’eau de la Sodeca. Beaucoup s’orientent vers les puits pour s’approvisionner en eau. Josée Ndagnawé a une fontaine dans sa concession mais depuis plusieurs années, l’eau de la Sodeca ne coule pas de son robinet.

"Il y a exactement 10 ans aujourd'hui que la Sodeca ne nous fournit pas de l'eau quoique j'aie une fontaine chez moi. Il n'y a ni eau, ni électricité, qu'allons-nous faire ? " s’interroge-t-il.

En plus des efforts du gouvernement pour la construction de quelques forages, des personnes de bonne volonté tentent d’apporter de solution à ce problème d’accès à l’eau. Willy Kenguelewa est propriétaire d’un forage.

"Face à la demande, je suis obligé de construire un forage chez moi. Comme c'est un forage qui est électrique, il faut du carburant dans le groupe électrogène pour pomper l'eau. C’est pourquoi nous demandons 25 francs par récipient à la pompe pour nous permettre de faire tourner le moteur", explique-t-il.

Au forage de Willy, un bidon d’eau se vend à 25 F. Ce qui permet au propriétaire de faire une recette de plus de 20 mille FCFA par jour. Tertunien Pokodengue a 8 bidons de 25 litres dans son pousse-pousse. Il vient d’être servi.

"Tous ces bidons d’eau vont servir aux travaux à la maison. On utilise pour la vaisselle, lessive et autres tâches ménagères. Même si c'est insuffisant, on fait avec", fait savoir Tertunien.

Malgré les efforts consentis, le problème d’eau est loin d’être résolu à Fatima. Pour les autorités locales, les forages construits sont insuffisants.

"La population s'inquiète pour la simple raison que pour le quartier de Fatima, il n'y a que deux forages. C'est insignifiant face à la demande locale. Il faut que nos autorités augmentent la capacité d'offre en eau potable pour les habitants de Fatima", souhaite Marc Sandoumbé, chef de groupe du 6ème arrondissement 1.

Face à ce problème d’accès à l’eau potable à Bangui, l’ANEA, l’agence nationale de l’eau et assainissement a construit des forages dans plusieurs quartiers, mais un grand nombre de ces points d’eau sont tombés en panne.

 

 

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse