#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

ActualitésSociété

©RNL
Les bus transportant la première vague des réfugiés passant la frontière centrafricano-camerounaise

Centrafrique : 150 réfugiés vivant au Cameroun sont rentrés volontairement

Plus de 150 réfugiés centrafricains vivant au Cameroun sont rentrés au pays. Ils ont été accueillis, mercredi 1er juin, au poste frontière de Béloko par Virginie Baïkoua, ministre de l’action humanitaire, accompagné du ministre camerounais de l'administration du territoire.

A bord de 3 bus, 150 personnes issues de 42 ménages, composées en majeure partie de femmes et enfants, ont traversé la frontière. Ces personnes avaient trouvé refuge au Cameroun pendant la crise militaro-politique en République centrafricaine. Toutes expriment leur joie de pouvoir enfin rentrer dans leur pays après des années de refuge.

"Nous sommes enfin de retour grâce à Dieu dans notre pays et nous espérons que c’est la fin de notre souffrance... Nous avons fui à l’époque les violences armées mais désormais nous sommes rentrés au pays et nous sommes bien accueillis par nos parents... Nous avons nous-mêmes décidé de retourner chez nous car la paix et la stabilité commencent à s’installer chez nous", déclarent diversement les retournés.

Faciliter leur retour au sein des communautés

Ces retournés sont accueillis par Virginie Baïkoua, ministre centrafricaine de l’action humanitaire avant d’être conduits au centre d'accueil et de transit des réfugiés de Beloko. Ce retour traduit la volonté du président de la République à réunir les Centrafricains, selon la ministre qui énumère ici quelques mesures d’accompagnement.

"Par exemple pour une famille de 2 enfants, une somme de 90.000 francs sera donnée aux parents et 45.000 francs pour les enfants. Pour le kit abri, ils vont recevoir 50.000 francs. Les femmes auront 10.000 francs pour les kits d’hygiène. Ils seront accompagnés pendant un mois dans les zones où ils vont s’installer", explique-t-elle.

Ces 150 retournés vont être installés comme suit : cinq (5) à Baboua, quinze (15) à Gallo, deux (2) à Bouar et 128 à Baoro. Selon le Représentant du HCR, environ 5000 réfugiés centrafricains vivant au Cameroun manifestent le désir de revenir au pays cette année. Rappelons que le dernier rapatriement volontaire officiel remonte en décembre 2020.

 

Sur le même sujet :

Centrafrique-Cameroun: le Cardinal Nzapalaïnga à l’écoute des réfugiés centrafricains de Gado-Badjeri à l’Est du Cameroun

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse