#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

ActualitésSociété

©UNCHR
Des réfugiés centrafricains enregistrés par le HCR au Tchad, janvier 2018

Centrafrique : situation humanitaire préoccupante au village Ndanga non loin de Ngaoundaye

La situation humanitaire se dégrade dans le village Ndanga situé à 17 km de Ngaoundaye dans la préfecture de la Lim-Péndé. Cette situation fait suite à l’attaque, la semaine dernière, de ce village par des éléments de 3R. Attaque qui s’est soldée par la mort d’au moins 7 civils. Plus d’une semaine après, la localité est toujours paralysée et les conditions de vie des habitants se détériorent.

Depuis l’attaque meurtrière du jeudi 16 juin, une bonne partie de la population de Ndanga a quitté le village pour se réfugier en brousse ou encore à Ngaoundaye et Bocaranga, localités situées à quelques près d’une cinquantaine de kilomètres. Certains ont même choisi de passer la frontière pour se réfugier au Cameroun voisin.

Ceux qui ont fui en brousse, par crainte de nouvelles agressions de ces hommes armés, dont la présence est régulièrement signalée dans la région, hésitent encore à sortir. Selon des sources locales contactées par Radio Ndeke Luka, des dizaines de femmes et d’enfants manquent de nourriture et de médicaments. Leur situation humanitaire se dégrade tous les jours en raison du manque d’abris en brousse et de l’abondance des pluies.

Crainte d’une éventuelle crise alimentaire

Certaines sources indiquent que des réserves de céréales stockés dans les greniers ainsi que plusieurs champs seraient dévastés par les bœufs. Ce qui pourrait, d’ici peu, exposer les habitants de ce village à une éventuelle crise alimentaire.

Par ailleurs, la circulation sur l’axe Ngaoundaye-Ndanga devient de plus en plus difficile du fait de la présence d’éléments de 3R qui, à tout moment, s’attaquent aux usagers, les dépouillant de tous leurs biens. Face à ces conditions de vie précaires, les habitants de Ndanga appellent les ONG humanitaires à l’aide et le gouvernement à renforcer la sécurité dans la zone.

 

Lire aussi:

Centrafrique : le tarissement des financements menace l’aide humanitaire à Bocaranga

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse