#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

ActualitésSociété

©RNL/Stéphane José Flémalé
La station service Total du Relais-Sica à Bangui, prise d'assaut ce 07 mai 2022 par les automobilistes

Centrafrique : vers un début de solution à la crise de carburant ?

Après plusieurs mois de pénurie des hydrocarbures, les autorités centrafricaines ont annoncé ce mardi, 12 juillet 2022, l’arrivée à Bangui d’une importante quantité de carburant. Selon le ministre de l’Energie, Arthur Bertrand Piri, une cargaison de produits pétroliers en provenance de Kinshasa en RDC a accosté au port pétrolier de Kolongo dans le Sud de la capitale. Disponibles à la Société centrafricaine de stockage des produits pétroliers (SOCASP), cette cargaison est composée de Jet A-1 et de gasoil.

Les autorités centrafricaines ont annoncé ce mardi, 12 juillet 2022, l’arrivée d’une importante quantité d’hydrocarbures par le fleuve Oubangui. Il s’agit d’une embarcation constituée de plusieurs barges, remplies de millions de litres de produits pétroliers. Le bateau, en provenance de la capitale de la République démocratique du Congo, a accosté aux abords du site de stockage de Kolongo à Bangui. Une délégation du ministère de l’Energie s’est dépêchée pour accueillir cette embarcation.

"Une bonne nouvelle pour les compagnies aériennes"

A l’arrivée de l’équipe conduite par le ministre de l’Energie et de l’Hydraulique, l’on peut apercevoir le visage détendu des membres, venus pour la circonstance. Sur le site, les employés de la Socasp s’activent au dépotage dans les cuves de la société.

Le ministre Arthur Bertrand Piri précise les types et quantités des hydrocarbures déjà disponibles à Bangui.

"Il s’agit principalement de 1.400.000 litres de gasoil et 500.000 litres de Jet A-1. Une bonne nouvelle pour les compagnies aériennes puisqu’il y a certaines d’entre elles qui ont annulé leurs vols. Le stock que nous attendons est estimé à 100 millions de litres. Cependant, on ne peut pas les transporter d’un seul coup. Aujourd’hui, on a près de 2 millions de litres. D’ici la semaine prochaine, on aura au moins 3 millions de litres supplémentaires. Ceci va durer jusqu’en décembre" a fait savoir le ministre de l’Energie et de l’Hydraulique.

Toutefois, le ministre met en garde certains employés des stations-services et les revendeurs de carburant. Lesquels, selon lui, profitent de la pénurie pour faire de la spéculation sur les prix des hydrocarbures.

"Pas d’augmentation de prix des hydrocarbures"

"Nous avons connu des difficultés…chacun a essayé de faire à sa tête. Mais je dis, pas d’augmentation de prix des hydrocarbures. C’est le gouvernement qui fixe les prix. Il y a des gens qui font du lobbying en poussant les autres à vendre au quartier. Qu’ils cessent de vendre ces produits de mauvaise qualité à la population. Nous sommes en train de planifier une opération afin de les traquer" a martelé Arthur Bertrand Piri.

Par ailleurs, M. Piri a indiqué que le pays attend encore d’autres stocks de produits pétroliers qui sont déjà en route. Ceux-ci, selon lui, pourraient arriver à destination d’ici deux semaines.

Depuis le premier trimestre 2022, la République centrafricaine connaît une crise sans précédent de carburant. Ce qui a favorisé non seulement la création des marchés noirs mais aussi la hausse vertigineuse des prix avec des conséquences sur plusieurs secteurs économiques.

 

Sur le même sujet :

Centrafrique : la pénurie de carburant s’aggrave à Bangui

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse