#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

ActualitésSociété

Des femmes sensibilisées sur les Droits de l’Homme par la CJP à Bambari

« Garder le silence sur les multiples cas de violences est une violation des obligations d’un citoyen. Et l’Eglise catholique ne veut pas se taire sur les violences faites aux femmes ». C’est la substance d’une campagne de sensibilisation des femmes légionnaires de la ville de  Bambari (centre-est), sur les violences faites aux femmes. Elle a été organisée le 11 février 2012, par la Commission Justice et Paix (CJP) de Notre Dame de Bambari.

La nouvelle a été rapportée par radio Bé Oko de Bambari.  Une station locale de la ville. La radio a déclaré que « les heureuses bénéficiaires de cette campagne ont été les femmes du village Bindi situé à 15 kilomètres de Bambari ».

Les objectifs fixés par la Commission Justice et Paix ont été entre autres : « Amener les femmes de la préfecture de la Ouaka à se libérer du joug de la tradition et de leur mari, engager un dialogue sur les problèmes liés à la violation des Droits de ces femmes, contribuer à leur protection. Aussi, les rendre aptes pour qu’elles soient des relais auprès des autres en matière de vulgarisation des Droits de l’Homme », a précisé cette radio.

La radio a par ailleurs mentionné que la sensibilisation a été facilitée par 2 agents de l’ONG Mercy Corps basée à  Bambari. Ils ont « insisté sur la contribution des femmes au développement de leur foyer, mais qui sont malheureusement très souvent traitées comme « des êtres inférieurs » en droits par les hommes ».

« Les femmes de Bambari sont souvent  victimes de plusieurs violences entre autres physiques, émotionnelles et sociales avec des pratiques de veuvage et de mariage précoce », a fait remarquer l’un des animateurs.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse