#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

DébatsPatara

©RNL/Stéphane José Flémalé
Les principaux débatteurs sur le plateau de l'émission Patara. Au centre du débat, Armando Yanguendji

Quelles conséquences pour la diaspora centrafricaine suite à l'augmentation du prix du titre de séjour dans le pays ?

Le prix du titre de séjour passe désormais de 50 à 250 mille francs CFA pour les ressortissants de la Communauté économique des Etats de l'Afrique Centrale (CEMAC). Pour ceux de la Communauté des Etats de l'Afrique de l'Ouest qui coûtait 100.000 francs il y a quelques années, il s'élève désormais à 650.000 francs CFA. Ces tarifs n'ont pas été pris en compte dans la loi de finances 2020. Malgré l'annulation de la décision par le Tribunal administratif, l'entreprise libanaise Al-Madina continue d'appliquer ces tarifs. Que se passe-t-il au sujet du titre de séjour et de la carte nationale d’identité ? En face de cette situation, quel serait le sort de la diaspora centrafricaine ? A qui profite cette affaire ? Pour en débattre, Armando Yanguendji reçoit, Karl Blagué, observateur de la vie sociopolitique de Centrafrique; Mathurin Dimbélé Nakoe, ancien député et coordonnateur du Mouvement Centrafrique debout (MCD) et Martin Ziguélé, député de Bocaranga 3, président du parti Mouvement de libération du peuple centrafricain (MLPC).


Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse