#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

DébatsPatara

©RNL/Stéphane José Flémalé
Les principaux débatteurs sur le plateau de l'émission Patara. Au centre du débat, Armando Yanguendji

La commémoration de la Journée des martyrs a-t-il encore un sens ?

Le 18 janvier 1979, les élèves et étudiants avait protesté contre la décision impériale qui exigeait le port obligatoire de tenues scolaire à l’école. La répression policière s’en est suivie. L’on dénombre de nombreuses pertes en vies humaines, notamment, dans le rang des élèves et étudiants. Cette journée de commémoration des martyrs est-il profitable à la jeunesse centrafricaine ? Les élèves et étudiants s’approprient-ils cette lutte menée par leurs prédécesseurs des années 70 et 80 ? Pour en parler, Armando Yanguendji reçoit Pamela Derom, présidente du Conseil national de la jeunesse centrafricaine ; Guy Simplice Kodegué, personnalité politique indépendante ; Cyriaque Gonda, président de la Coalition de l’opposition démocratique (COD-2020) et Joseph Bindoumi, président de la Ligue centrafricaine des droits de l’Homme.


Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse