DébatsTable ronde

©RNL / Stéphane Andjioyo
Carine Fornel Poutou, présidente de l'AFJC - Lydie Wiwili, présidente commission protection de l'enfant de l'AFJC - Nina Verdiane Niabodé, animatrice - Armel Evrard Bondadé, SG OCDH et Hyacinthe Longba, SG ACAT, le 11 décembre 2018

Le respect des droits de l'homme vu par les activistes centrafricains

Le 10 décembre 1948, les Nations Unies ont institué la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme. En 2018, la République Centrafricaine célèbre le 70e anniversaire. Or depuis l'éclatement de la crise, les droits de l'homme ont été foulés au pied. Nina Verdiane Niabodé reçoit autour du micro des activistes des droits de l'homme pour faire le point. Il s'agit de Armel Evrard Bondadé, secrétaire général de l'Observatoire centrafricain des droits de l'homme (OCDH) - Hyacinthe Longba, secrétaire général de l'Association Action des chrétiens pour l'abolition de la torture (ACAT) - Carine Fornel Poutou, présidente de l'Association des femmes juristes de Centrafrique (AFJC) - Lydie Wiwili, présidente de la commission protection des droits de l'enfant de l'AFJC.

 


Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères