#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

Sport

©RNL/Bienvenu Gbelo
Une vue d'une des infrastructures sportives du pays Omnisport

Bangui: le délabrement de l’Omnisport, un danger pour le basket-ball centrafricain ?

Le palais des sports, l’unique salle dans laquelle se joue régulièrement le championnat, se trouve en ce moment dans un état de délabrement très avancé. Il est donc difficile d’y pratiquer du basket dans de bonnes conditions. A titre d’exemple, la finale du tournoi de présaison de la ligue de Bangui opposant Abeilles à GIBA BCAGS n’a pas pu se terminer dimanche 20 mars.

A première vue, des tôles manquent, la toiture suinte, le parquet est abîmé, la lumière est faible, moins d’une dizaine de lampes éclairent la salle. Ce centre de basket-ball, autrefois une fierté nationale, n’est plus que l’ombre de lui-même. Il n’y a pas de vestiaires où les joueurs et joueuses peuvent se changer. Les sportifs portent leurs tenues dans les couloirs ou dans la salle. Des amoureux du basket-ball se disent indignés par cette situation.

"Le décor que présente l’omnisport est catastrophique. L’état du parquet laisse à désirer et quand il pleut, on suspend les matchs. A côté, les toilettes dégagent des odeurs insupportables qui envahissent même la salle et cela indispose les supporters", déplore un amoureux du basket-ball centrafricain.

Des matches sont régulièrement reportés

En plus du délabrement de cette infrastructure sportive, la salle est mise en location pour diverses cérémonies. Une situation qui perturbe l’agenda des rencontres entre les clubs. Un fait reconnu par l’Office national de promotion et de gestion des infrastructures sportives publiques (Onasports), entreprise qui gère les infrastructures sportives.

"Nous sommes conscients de cette situation en tant qu’organe de gestion de cette infrastructure. Nous avons déjà mis 6 tôles à disposition pour remplacer celles qui sont défectueuses. Les recettes des matchs doivent servir à entretenir les infrastructures mais si celles-ci ne sont pas bien utilisées, l’on se tourne vers l’Onasports pour les travaux de réparation. L’Onasports se bat pour faire face à tous ces problèmes", déclare Hervé Severin Lidamon, Directeur général de l’Onasports.

En plus de ce délabrement qui mine le développement la pratique du basket-ball dans ce stade, plusieurs compartiments sont mis en location voire occupés par des sociétés ou autres cabinets.

Le Palais des sports, inauguré en 1977 a été détruit deux (2) ans plus tard après la chute de l’Empereur Bokassa, son bâtisseur. L’infrastructure réhabilitée en 2012 par Joseph François Bozize n’a pas retrouvé son éclat d’autrefois.

 

Lire aussi:

Bangui/Football : la sous-ligue de Ndress 2 alerte sur un risque de disparition de son aire de jeu

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse