#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

Sport

©RNL/Bienvenu Gbelo
Un des membres du comité d'organisation de la finale du 18 juillet devant le trophée

Bangui-football : la cellule Golowaka remporte la "coupe du 18 juillet" à la prison centrale de Ngaragba

Située dans le 7ème arrondissement de Bangui, la prison centrale de Ngaragba a vibré ce lundi, 18 juillet 2022 au rythme d’une finale de football hors du commun. Celle-ci a opposé l’équipe de Golowaka à celle de Détournement de deniers publics (DDP). Finale remportée par l’équipe de Golowaka 3 buts à 2 devant celle de DDP. Plusieurs détenus du camp de Roux et de Ngaragba ont assisté à ce match qui s’inscrit dans le cadre de la Journée internationale Nelson Mandela.

L’ambiance festive qui y régnait a fait oublier aux détenus leur quotidien habituel. Sur un terrain assez spécial, situé dans l’enceinte de la maison carcérale de Ngaragba où les murs de clôture faisaient partie de l’air du jeu, les deux équipes ont livré un beau spectacle. Au coup de sifflet final, Golowaka remporte 3 buts à 2 face  à DDP. C’est la joie dans le camp des gagnants.

Un hommage à Nelson Mandela

"Nelson Mandela a choisi un bon moment pour nous, les détenus. On a organisé une rencontre entre nous. C’est une grande joie aujourd’hui, car on a battu sept équipes pour pouvoir accéder à cette finale et enfin remporter ce trophée. On est très ravis après ce sacre" s’est réjoui Aubin Namdanga, délégué général de la cellule Golowaka.

Cependant, cette défaite a un goût amer pour l’équipe adverse qui, néanmoins, loue l’initiative et sa bonne organisation.

"Nous sommes vraiment dépités suite à cette défaite. On ne va pas s’arrêter là. On fera tout pour remporter cette finale l’année prochaine. Par ailleurs, nous saluons l’organisation de cet événement et l’engouement de tous les détenus. En prenant part à ce tournoi, nous oublions totalement notre peine" a affirmé Alfaki Dimbelet, capitaine de l’équipe DDP.

Un détenu a le droit à la réjouissance

Un détenu est un être humain qui doit aussi jouir de ses droits, en pratiquant les activités sportives et culturelles. Prenant l’exemple de l’icône sud-africaine, Nelson Mandela, les responsables pénitentiaires croient en l’avenir de ces prisonniers.

"Un détenu est un être humain comme tout le monde. Quelle que soit la durée de sa détention, il finira par sortir et pourra prêter main forte à la société. C’est l’exemple de Nelson Mandela qui a passé 27 ans en prison et qui, après sa libération, est devenu président de la République durant 5 ans" a dit Axelle Peguy Waningaye, contrôleur pénitentiaire à la maison d’arrêt de Ngaragba.

L’ambiance festive qui a prévalu ce jour, a fait oublier à plusieurs détenus leurs fardeau. Cette coupe a été organisée à l’occasion de la Journée internationale Nelson Mandela. Cette journée fut proclamée par l’Unesco, le 10 novembre 2009 et est célébrée le 18 juillet de chaque année. Elle commémore la contribution de Nelson Mandela, grand militant de la cause anti-apartheid et premier président noir d’Afrique du sud.

 

Lire aussi :

Centrafrique: des prisonniers se font de nouveaux métiers en prisons

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse