#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

©TV5.monde
L'ancien Premier ministre centrafricain, Henri Marie Dondra

faux, l’ex Premier ministre Dondra n’a pas soudoyé les juges de la Cour des comptes avec une somme de 35 millions de FCFA

  • Dans un article publié le 25 juin dernier par le blog Centrafrica, ce journal en ligne accuse l’ancien Premier ministre, Henri Marie Dondra de « soudoyer » des juges de la Cour des comptes pour un montant de 35 millions de francs CFA.
  • Cette manœuvre a permis, selon le blog, de permettre que « l’audit le concernant puisse passer inaperçu ».
  • Les juges de la Cour des comptes réfutent cette allégation et indiquent n’avoir convoqué l’ancien Premier ministre pour des faits de détournement.
  • Les avocats de Dondra indiquent que leur client n’est visé par une enquête judiciaire au niveau de la Cour des comptes.
  • Donc, il est difficile de prouver une tentative de corruption des juges par l’ancien premier ministre Henri Marie Dondra.

Entre le 17 et le 25 juin dernier, le blog Centrafrica de Christian Gazam-Betty a publié une série de trois articles incriminant l’ancien premier ministre Henri Marie Dondra. Le dernier en date : « l’étau se resserre autour de l’ancien premier ministre Dondra » est signé par Joseph Stanislas Ndoyo. L’auteur mentionne que le député du 1er arrondissement de Bangui aurait tenté de soudoyer les juges de la Cour des comptes pour un montant de 35 millions de francs CFA. Il argumente qu’un audit était en cours sur la période de gestion de Dondra lorsqu’il était ministre des finances et du budget entre 2016 à 2021.

 Captures d’écran des articles par Centrafrica

La publication de ces articles tendancieux intervient dans un contexte où la relation n’est pas au beau fixe entre Henri Marie Dondra et certains caciques de la majorité présidentielle, depuis que ce dernier a démissionné de son poste de premier ministre et s’est retiré du parti Mouvement Cœurs-Unis (MCU) du président Touadera. D’après plusieurs observateurs de la politique nationale, le cercle présidentiel le voit comme un « potentiel ennemi politique » à écarter.

Face à la propagation rapide de l’article accusant l’ancien Premier ministre de tentative de corruption, #StopATènè, la cellule d’investigation de Radio Ndeke Luka, a voulu vérifier s’il y avait bien eu une tentative de corruption des juges de la Cour des comptes et si cette juridiction financière avait diligenté une enquête contre Henri Marie Dondra.

La Cour n’a enregistré aucune saisine contre Dondra

Contacté par #StopATènè, Jules Léon Bodenaï, procureur général de la Cour des comptes affirme qu’il n’existe pas de procédure pour tentative de corruption contre Henri Marie Dondra : « aucune saisine n’a été déposée contre l’ancien premier ministre Dondra », affirme le Procureur général. Contrairement aux affirmations du blog qui évoque 17 plaintes, le conseiller maître hors hiérarchie précise que la Cour des comptes dispose de « deux modes de saisines fixées par les articles 19 et 25 de la loi n° 96001 de 3 janvier 1996 (…) la cour est saisie soit par le président de la République ou le président de l’Assemblée nationale soit elle s’autosaisit ». Il précise par ailleurs que ce type de procédure ne se fait pas sur la base « de rumeurs ou de dénonciations ».

Concernant la présumée « tentative de corruption », le procureur général, qualifie cette accusation, de « grave et fallacieuse ». Elle est destinée, selon lui, à mettre en cause la crédibilité des juges de la Cour des comptes.

Capture d’écran du blog Centrafrica

Or, dans ce même article, l’auteur mentionne qu’une correspondance de la Cour des comptes demandant la levée d’immunité du député Dondra est sur la table de l’Assemblée nationale. Contacté par téléphone, un député membre du bureau du parlement nous a certifié qu’aucune procédure de levée d’immunité parlementaire n’était enclenchée vis-à-vis de leur collègue parlementaire. Il souligne aussi que « le bureau n’a enregistré aucun document de la cour des comptes relatif à une enquête visant Dondra ».

Christian Gazam-Betty, l’administrateur du blog, précise que Henri Marie Dondra dispose d’un droit de réponse s’il souhaite se prononcer sur les accusations contre lui mais sans en dire plus.

Les avocats de l’ancien ministre des finances ont publié un démenti dans lequel ils qualifient « d’erronées et non fondées » les informations de ce blog, ajoutant qu’elles ne visent qu’à ternir l’image de leur client qui « continue d’œuvrer pour le développement et la cohabitation en RCA ».

Contrairement à ce qui est publié sur le blog Centrafrica, nous pouvons affirmer qu’aucune procédure n’a été lancée contre Henri Marie Dondra. Il est, par ailleurs, difficile de vérifier une présumée tentative de corruption des juges de la Cour des comptes.

#StopATènè, l’équipe qui lutte contre la désinformation et les discours de haine en Centrafrique.

Sources :

  • Jules Léon Bodenaï, procureur général de la Cour des comptes
  • Une source du bureau de l’Assemblée nationale
  • Christian Gazam-Betty, responsable du blog Centrafrica
  • Communiqué des avocats de Henri Marie Dondra

 

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse