#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

ActualitésÉconomie

©Minusca
Marché central de Bangassou

Bangassou : la hausse des prix impacte le quotidien des habitants

La flambée des prix de produits alimentaires se généralise dans presque toutes les régions de la RCA. A Bangassou, chef-lieu du Mbomou situé à plus de 750 km de Bangui, les habitants sont aussi confrontés à la hausse des prix des produits de première nécessité. Les commerçants justifient cette situation par les difficultés d’acheminement de ces produits depuis Bangui en raison d’un réseau routier défectueux.

Pour les ménages à Bangassou, il leur est presque difficile de s’approvisionner en produits de première nécessité tels que sucre, farine, huile et sel. Disposant d’un faible revenu, des responsables de famille se sont vus obligé de réduire leur niveau de consommation.

C’est le cas de Christian Bengou-Komboro, père de famille. Bien avant la hausse des prix du sucre et de la farine, il achetait des beignets pour le petit déjeuner de ses enfants, mais depuis quelques jours, il est contraint de changer le menu.

"Je ne sais pas comment on va s’en sortir. Les dépenses destinées pour le petit-déjeuner dépassent celles du déjeuner. Pour joindre les deux bouts, nous sommes obligés de faire des réserves des produits de champs pour essayer de tenir face à la cherté de la vie. Avec ma femme, nous avons décidé de changer les habitudes alimentaires de la famille", explique-t-il.

Difficultés d’écoulement des produits sur le marché local

Au marché central de Bangassou, le prix d’un sac du sucre a presque doublé. Il est passé de 45.000 à 75000 francs CFA. Le sel se vend désormais à 10.000 au lieu de 6.000 francs il ya un mois en arrière. En plus du contexte international difficile marqué par la guerre russo-ukrainienne, les commerçants eux, évoquent une autre raison.

"Nous sommes confrontés à un problème de transport à cause de la dégradation avancée des routes reliant Bangassou à Bangui. C’est vraiment pénible. Nous sommes obligés de nous rendre au Congo démocratique pour ravitailler le marché local en produits de première nécessité. Là-bas, nous payons un sac de sucre à 55.000 francs CFA. Aux services des douanes de Bangassou, nous leur versons 1000 francs par sac, nous payons le  transport à 3000 francs et nous donnons 500 francs aux chargeurs. En tout, nous dépensons presque 60.000 francs CFA. C’est ce qui fait que revendons le produit un peu cher", fait savoir Aubin Manza, commerçant au centre-ville de Bangassou.

Outre les produits de première nécessité et autres denrées alimentaires, les matériaux de construction ont aussi vu leurs prix galopés.

Cette hausse de prix n’épargne aucune ville de la République centrafricaine. Pour y faire face, récemment, le ministre du commerce centrafricain a rencontré son homologue camerounais afin d’obtenir une facilitation des transactions commerciales entre les deux pays.

 

Lire aussi:

Centrafrique : rareté et hausse de prix de la viande de bœuf sur le marché à Bangassou

 

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse