#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

ActualitésÉconomie

©Droits réservés
La délégation des Brics reçue en audience, le 21 novembre 2022 à Bangui par le chef de l'Etat centrafricain Faustin-Archange Touadéra

Centrafrique : les BRICS annoncent l’installation prochaine de leur siège sous-régional Afrique centrale à Bangui

Présentes à Bangui depuis le 20 novembre 2022, sur invitation des autorités centrafricaines, les alliances Brics poursuivent leur séjour en République centrafricaine. Reçue en audience par le président de la République, Faustin-Archange Touadéra ce lundi 21 novembre, cette institution constituée du Brésil, de la Russie, de l’Inde, de la Chine et de l’Afrique du sud, entend financer le développement de l'énergie dans le pays. Par ailleurs, elle se dit ouverte aux projets des autorités centrafricaines.

Plusieurs points ont été inscrits au centre des échanges, qui ont eu lieu ce lundi, entre le gouvernement centrafricain et l’équipe des Brics. De ces points ressortent la signature de coopération entre les deux parties, l’installation à Bangui du siège sous-régional Afrique centrale ainsi que la mise en place d’un programme d’investissements dans divers domaines, notamment le secteur énergétique et les télécommunications.

« Donner un contenu en matière de développement »

"Le point central, c’est de faire de Bangui la capitale des Brics pour toute l’Afrique centrale. L’autre point clé est de faire un programme d’investissements et de coopération avec les Brics. A cet effet, il nous faut donner un contenu en matière de développement. Ce programme sera proposé par la partie centrafricaine. Ainsi, un accord sera signé entre la RCA et les Brics" a fait savoir Ahoua Don Mello, représentant Afrique des alliances Brics.

L’Energie au centre des priorités

Si le gouvernement centrafricain n’a pas encore énuméré ses projets, les Brics de leur côté, disposent déjà de plusieurs pistes.

"Nous pensons que c’est l’énergie qui supporte tous les autres secteurs de développement. Vous ne pouvez pas faire de l’industrie sans énergie. Le commerce, la banque, vous ne pouvez pas les faire sans l’énergie. Tous les autres secteurs sont impactés par celle-ci. Car, elle est la base" a conclu le représentant Afrique des alliances Brics.

Dans les prochains jours, le gouvernement centrafricain devra mettre sur table ses projets afin de permettre aux deux parties de parvenir à la signature d’un accord de coopération.

Les Brics sont l’ensemble des pays initiateurs du groupe. Considérés comme les plus grands pays émergents du monde, ces Etats forment une banque, équivalente à la Banque mondiale. Il s’agit du Brésil, de la Russie, de l'Inde, de la Chine et de l'Afrique du Sud.

 

Lire aussi :

Centrafrique : le gouvernement recourt au marché des capitaux de la zone Cemac pour combler ses déficits financiers

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse