ActualitésÉducation

10 Etudiants centrafricains au Gabon exclus pour ingérence politique

Envoyés au Gabon dans le cadre d’une formation professionnelle, des étudiants et stagiaires centrafricains de différentes filières des régies financières, ont dénoncé ce 20 juin sur Radio Ndeke Luka (RNL), l’ingérence de la politique dans les affaires académiques dans ce pays de la Sous-région.

En pleine évaluation ce mois de juin, 10 candidats centrafricains sur 21 ont été expulsés après la délibération des résultats des épreuves. Les explications fournies par les organisateurs font état de ce que ces candidats centrafricains n’avaient pas été à la hauteur des épreuves. Mais suite à quelques investigations menées par leurs compatriotes, il s’agit d’une autre affaire que celle dont ils s’y attendaient. Loin de démériter, les étudiants centrafricains exclus ont tout simplement fait les frais des coups bas intentionnels.

L’un des étudiants joints au téléphone par Radio Ndeke Luka ce 20 juin, Sylvestre Komatolma explique : « il ne s’agit pas de questions d’insuffisance de connaissances. Nous avions été victimes d’injustice préméditée. Ce renvoie est lié aux problèmes politiques récents au sein de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale entrainant le départ précipité de l’ancien président de la CEMAC à Bangui l’an dernier ».

Selon toujours cet étudiant, les Centrafricains ne sont pas vus d’un bon œil dans cette école sous régionale parce que le pays n’est pas à jour dans ses cotisations périodiques.

Ces étudiants concluent en signalant que « si le gouvernement centrafricain ne réagit pas à temps, ces compatriotes vont prendre le chemin de retour dans très bientôt ».

Selon Sylvestre Komatolma, le souhait pressant des 10 étudiants renvoyés est que les autorités centrafricaines réagissent vite pour que ces fils du pays puissent poursuivre les formations pour lesquelles ils sont envoyés au Gabon.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères