#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

ActualitésEnvironnement

©RNL/Rol Steve Domia Leu
Forages réalisé à Gbia-Kota à Bangassou

Centrafrique : des forages et latrines mis à disposition des habitants de Bangassou et ses environs

Un début de solution pour les problèmes d’eau potable dans la préfecture du Mbomou ? Ces six derniers mois, une vingtaine de forages et de latrines ont été construits dans une dizaine de villages où l’approvisionnement en eau potable était très difficile. Une réalisation des ONG Oxfam et OFDA.

Avant la construction de ces installations, la majeure partie de la population de ces villages quittait la périphérie de Bangassou pour chercher de l’eau à Ndu, de l’autre côté de la rive en République démocratique du Congo. C’est le cas des femmes du village Mbangui-Ngoro. Chaque jour, elles remplissent leurs pirogues de bidons avant d’affronter les vagues et les hippopotames du fleuve Mbari. Il leur faut quotidiennement environ 10 minutes pour la traversée. Plusieurs d’entre elles n’avaient jamais vu de l’eau potable sortir de la terre natale. Pour ces femmes, c’est une renaissance.

"Auparavant, on souffrait énormément. On consommait de l’eau malsaine, parfois infestée par des matières fécales. On se plaignait mais il n’y avait personne pour nous venir en aide. Aujourd’hui, grâce à Oxfam, nous avons un forage, nous sommes très ravis" se réjouit Faustine Naguitaba, une habitante du village Mbangui-Ngoro.

Une source réaménagée en plus des forages

Entre les villages Mbangui-Ngoro, Barama et Mbalezimé longeant l’axe Rafaï, se trouve une gigantesque forêt, avec des sources qui cascadent au milieu des roches mégalithiques. Une partie de cette source est réaménagée et transformée en fontaine d’eau. Léopold Loumandé, gérant de la fontaine se veut prévoyant.

"Nous avons sensibilisé la population sur les heures d’ouverture et de fermeture de ces fontaines. Chaque consommateur doit payer 10 FCFA par bidon. L’argent collecté va nous permettre de réparer le forage lorsqu’il tombe en panne. Car on ne doit pas seulement attendre l’aide des partenaires."

En plus d’eau potable, un ménage, une latrine

Dans ces localités du Mbomou situées non loin de Bangassou, il est difficile de trouver des latrines. L’initiative du « Non défécation à l’air libre » pilotée par Oxfam a permis de construire une latrine pour un ménage. Les habitants se disent ravis de l’initiative.

"Auparavant, les gens se soulageaient à l’air libre. Quand il pleuvait, on voyait des immondices partout. C’était choquant et insupportable. Maintenant que chacun à sa latrine, on est plus exposé aux maladies" indique Amandine Batopo, une habitante du village Barama.

Plusieurs centaines d’habitants de Bangassou et des villages environnants ont bénéficié de cette aide communautaire. Au total, 23 forages et des latrines ont été érigés dans ces localités par l’ONG Oxfam sur financement de OFDA.

Sur le même sujet:

RCA: un forage pour plus de 2000 habitants à Sakaï 1 à la périphérie de Bangui

En ce temps de crise sociale, quelle est la politique du gouvernement en matière d’eau et d’électricité ?

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse