#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

ActualitésPolitique

©Droits réservés
Une vue des participants au meeting du Front républicain, ce 04 septembre 2022

Bangui : le Front républicain contre-attaque sur le terrain Ucatex dans le 8e arr.

Une semaine après le meeting du Bloc républicain pour la défense de la Constitution du 30 mars 2016 (BRDC), le Front républicain revient à la charge. Le 27 août 2022, le BRDC a dénoncé, sur le terrain de l’Ucatex, les manigances du pouvoir visant à permettre au président Touadéra de briguer un troisième mandat et de s’accrocher au pouvoir. Ce dimanche 4 septembre, le Front républicain a tenu son meeting sur le même terrain de l’Ucatex pour contredire les différentes déclarations des leaders de l’opposition.  

Si le BRDC n’a pu mobiliser que quelques centaines de partisans sur un terrain de l’Ucatex inondé, le Front républicain a pu mobiliser un peu plus de deux mille partisans, selon les estimations des organisateurs, sur le même terrain, inondé aussi ce jour.

Le Front républicain, qui soutient le projet d’une nouvelle constitution, a réuni autour de lui, des leaders des partis politiques proches du pouvoir ainsi que ceux du Mouvement cœurs-unis (MCU). Le message principal de cette mobilisation est « la réponse aux propos des leaders du BRDC contre le projet de rédaction d’une nouvelle constitution ».  Les organisateurs de ce meeting ont rappelé que seul, le peuple tranchera sur la question d’un référendum.

 « La majorité soutient le projet d’une nouvelle Constitution »

"Seul, le peuple peut demander une nouvelle Constitution. Rien ne peut l’empêcher et que personne ne vous induit en erreur. Nous, de la majorité présidentielle, nous sommes des démocrates et nous soutenons le projet d’une nouvelle constitution. Nous allons procéder autrement à la réalisation de ce projet" a martelé Bertrand Arthur Piri, 2e secrétaire exécutif national du MCU.

Si l’opposition estime qu’une nouvelle Constitution n’apportera aucun changement à la souffrance du peuple, les leaders du Front républicain, eux, restent confiants.

« Nous sommes là pour apporter la lumière sur certaines problématiques »

"Nous avons qualifié notre meeting de « meeting de vérité » parce qu’il y a eu beaucoup d’allégations. Nous sommes là pour apporter la lumière sur certaines problématiques soulevées par l’opposition à savoir : la question de la terminologie entre constituante et comité de rédaction d’une nouvelle constitution" a précisé Héritier Doneng, leader du Front républicain.

Des leaders du Front républicain, du MCU et des autres partis politiques proches du pouvoir, se sont succédé à la tribune. Durant presque deux heures, ils ont chargé l’opposition à travers des invectives et rassuré le public quant à leur détermination d’aller au référendum constitutionnel.

 

Lire aussi :

Centrafrique : le BRDC a tenu son meeting dans le 8e arr. de Bangui malgré la pluie et un terrain inondé

 

 

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse