#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

ActualitésSanté

©Droits réservés
Un agent de santé procédant à un test de Covid-19

Centrafrique-Covid-19 : renforcement de la surveillance à Béloko, frontalière avec le Cameroun

Face à la montée du taux de contamination liée au Covid-19, la surveillance se renforce davantage à Béloko à la frontière entre le Cameroun et la République centrafricaine. Désormais, la traversée de la frontière est strictement soumise au respect d'un protocole sanitaire. Pour ce fait, une équipe de professionnels de santé y veille.

Même si l’inobservation des mesures et gestes barrière au Covid-19 bat son plein au sein de la population, l’équipe des agents de surveillance sanitaire, pointée à la barrière à environ 3 kilomètres de Béloko, fait son travail. Tous les passagers sont astreints à présenter leurs carnets de vaccination voire les résultats de dépistage au Covid-19 avant de traverser la frontière. En plus de cela, l’équipe médicale effectue, surplace, des tests rapides de Covid-19 afin de connaître le statut sanitaire des passagers.

« Tous les passagers sont soumis à cette disposition »  

"Si nous détectons un cas au niveau du check-point, on ramène la personne au niveau du centre de santé de Cantonnier en vue de faire le test PCR. Ici, nous avons les mêmes résultats que ceux de la capitale. Tous les passagers à l’aller comme au retour sont soumis à cette disposition" affirme Christ Gildas Pante, ingénieur de recherche auprès du poste de surveillance de Béloko.    

Généralement, des difficultés ne manquent pas dans ce genre de travail. Pour pallier celles-ci, l’équipe médicale compte sur l’appui avec des éléments de la force publique.

« Les nationaux ne veulent pas faire le test »

"Nous rencontrons plusieurs difficultés. Mais avec le concours des forces de l’ordre, on essaie de faire le maximum. Généralement, les nationaux ne veulent pas faire le test. Car pour eux, le test est réservé aux étrangers. Lorsqu’on est devant de pareils cas, on fait appel aux éléments de la force publique pour faire pression avant de les dépister" déplore Christ Gildas Pante.

Même s’il n'existe pas un centre de prise en charge des malades de Covid-19 à Béloko, les patients sont néanmoins isolés chez eux à la maison et pris en charge par cette unité. Cependant les ressortissants d’autres pays testés positifs, eux, reçoivent des médicaments et sont sommés de rentrer chez eux afin de poursuivre le traitement.

Environ 12% de la population vaccinés

Selon le ministère centrafricain de la Santé, sur environ 375 personnes testées la semaine dernière, 141 ont été déclarées positives. Depuis l’avènement de la maladie en mars 2020, le pays totalise plus de 13.000 cas confirmés pour 108 décès. Cependant, plus de 500.000 centrafricains ont été vaccinés contre la pandémie soit environ 10% de la population. 

 

Sur le même sujet :

Centrafrique-Covid-19 : inquiétude face à la reprise de l’épidémie

 

 

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse