ActualitésSciences et techniques

Surproduction de plantin à Berberati et reprise de l’agriculture à Birao

Les habitants des villes de Berberati (ouest) et Birao (nord) viennent d’entamer, chacune de son côté,  une vaste campagne de lutte contre l’insécurité alimentaire. Elle consiste surtout à lutter contre la hausse récurrente des prix des denrées alimentaires.

A Berbérati le préfet poursuit lui-même ce mercredi 24 aout 2011, une phase de sensibilisation à l’endroit des éleveurs et agriculteurs pour relever le niveau de leur rendement dans leur secteur respectif à travers de travaux en groupement.

Pour preuve, remarque le correspondant de Radio Ndeke Luka,  « les habitants de la commune de la Basse-Mambéré abandonnent désormais les activités diamantifères au profit de l’agriculture. Toutefois, ces derniers se plaignent   de l’absence des techniciens en la matière. L’autre plainte évoquée par ces agriculteurs concerne aussi la mévente de la banane plantain produite en quantité suffisante. Ils lancent à cet effet un appel au gouvernement pour une aide appropriée dans ce sens ».

De leur côté les agriculteurs de Birao profitent ces derniers temps de l’importante pluviométrie pour s’adonner activement à leurs activités quotidiennes. D’importantes surfaces cultivables regorgent entre autres : mil, maïs, arachide, haricot, sorgho, indique le correspondant de Radio Ndeke Luka.

Objectifs poursuivis, améliorer les rendements, réduire la hausse du prix des denrées alimentaires et enrayer la famine dans cette localité en proie à l’insécurité.

Le correspondant affirme que pour mener à bout leur mission, « 32 groupements ont  déjà bénéficié d’un encadrement technique de la part des services agricoles présents à Birao ».

Il y a plus de 4 ans, la ville de Birao a été secouée par de troubles militaro-politiques fragilisant ainsi le secteur agropastoral.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères