ActualitésSciences et techniques

Vers un redressement du secteur boucherie de Bambari

La municipalité de la ville de Bambari cherche à régulariser le secteur des activités de la boucherie de la ville. Elle a organisé a cet effet le 21 décembre dernier, une grande réunion avec les bouchers afin de palier définitivement les difficultés auxquelles est confrontée la boucherie de cette ville du centre de la République centrafricaine.

Pendant cette réunion, il est ressorti que depuis plus d’une décennie, les bouchers ne répondent pas aux attentes de la municipalité de la ville et de la population.

Les bouchers sont accusés de non paiement des patentes, des taxes communales, de l’autorisation d’abatage, le manque des certificats médicaux, le refus de porter les blouses. Ces bouchers sont par ailleurs accusés de manque de respect  à l’égard des femmes clientes.

Fort de ce constat, la mair,ie en collaboration avec le service de l’agence nationale de développement de l’élevage (ANDE), l’hôpital régional et universitaire de Bambari, demandent aux bouchers d’être en règle avec les services de l’Etat et les clients en vue de bénéficier désormais d’une protection légitime.

Les 4 bouchers et aide-bouchers qui ont pris part à la réunion ont approuvé les remarques, mais ont déploré par ailleurs les accusations selon eux « à tort », concernant la cherté et la rareté de la viande de boucherie sur le marché. Ils exigent cependant de la mairie, la réfection de l’abattoir et son approvisionnement en eau.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères