#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

ActualitésSécurité

©Flickr
Elément des Forces armées centrafricaines lors d'une opération de sécurisation dans le Sud-est du pays

Centrafrique : retour au calme à Bakouma après le redéploiement des Forces armées centrafricaines

La situation sécuritaire est relativement stable aux alentours de Bakouma dans le Mbomou après des combats opposant les Forces armées centrafricaines (Faca) aux éléments armés de la CPC, le mardi 29 mars. Ces rebelles ont ouvert le feu sur les forces régulières qui accompagnaient un groupe d’habitants qui partaient enterrer les corps de leurs parents retrouvés dans la brousse.

Selon des sources locales contactées à Bakouma par Radio Ndeke Luka, l’affrontement a eu lieu au village Gbolo à plus de 15 kilomètres de la ville. Un groupe d’habitants étaient accompagnés par des Faca à l’enterrement des corps de deux jeunes retrouvés morts par un chasseur dans la brousse.

Des éléments de la CPC, précisément du Front patriotique pour la renaissance de la Centrafrique (FPRC) qui auraient quitté Nzako ont ouvert le feu sur les forces régulières après durant l’enterrement. Ceux-ci ont riposté et chassé ces éléments loin du village Gbolo. Un civil aurait été blessé dans les échanges de tirs. Mais pour l’instant, Bakouma est calme et la population vaque librement à ses occupations, selon des habitants locaux.

Cependant à Nzako, après le retour des Faca dans la localité le dimanche 27 mars, c’est un soulagement pour la population qui vivait depuis sous l’emprise des éléments armés du FPRC. Mahamat Sallet, un des généraux de ce groupe armé, n’est plus dans la localité. Mais il manifesterait la volonté de se désarmer.

 

Lire aussi :

Centrafrique : l’inquiétude monte dans le Mbomou suite au retrait des Faca et leurs alliés de la ville de Nzako

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse