#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

ActualitésSociété

©RNL/Brice Landry Ndangoui
Un agent de l'Enerca procédant à un branchement moyenne tension dans un quartier de Bangui

Centrafrique : ménages et petites entreprises affectés par les multiples coupures de courant électrique

Les récentes coupures de courant enregistrées dans la capitale ne sont pas sans conséquences sur le quotidien des Centrafricains. Dans les ménages et les petites entreprises, tout le monde se plaint de l’aggravation des heures de délestage. Certains usagers rencontrés par Radio Ndeke Luka exigent du gouvernement le rétablissement de l’électricité.

En se rendant, ce dimanche 14 novembre, dans une famille du quartier Yapélé dans le 2ème arrondissement de Bangui, les plaintes fusent de partout. Privés d’électricité depuis près d’une semaine, les habitants de cette portion de la capitale n’ont qu’une préoccupation : le rétablissement du courant électrique. Pendant que certains déplorent l’absence de l’électricité, d’autres regrettent des dommages sur leurs appareils électroménagers du fait des coupures à répétition.

"Cela fait déjà 3 jours que nous sommes dans le noir. Mon congélateur est tombé en panne à cause des délestages. De fois pendant une semaine, on n’a pas d’électricité. Ils doivent tout faire au niveau de l’Enerca pour mettre fin à ces coupures intempestives" martèle Bernard, un père de famille.

En plus des désagréments causés, cette absence de courant électrique impacte le quotidien de ces familles qui, pour la plupart, profitent de cette énergie pour joindre les deux bouts.

« Je ne peux pas faire mon petit commerce de l’eau glacée »

"Avec ces coupures à répétition, je ne peux pas faire mon petit commerce de l’eau glacée. C’est ce qui me permet souvent de payer le transport à mes enfants pour aller à l’école. L’Enerca doit doubler d’efforts pour nous faire sortir de cette situation" appelle Suzanne, une mère de famille.

Il n’a pas que les ménages qui en souffrent. Les opérateurs économiques d’autant plus affectés par cette situation. Ils déplorent même des pertes journalières.

"Vraiment ça nous affecte énormément, cette histoire de coupure. On a des pertes quotidiennes dans nos marchandises. Auparavant, on avait constamment de l’électricité ce qui faisait que les produits étaient bien congelés. Là, on ne sait même pas à quelle heure ça va arriver avant de repartir" se plaint Malik, gérant de poissonnerie.

En général, ces coupures impactent tous les secteurs d’activités, notamment les chiffres d’affaire. Cependant, les consommateurs doivent patienter puisque, l’Energie centrafricaine a, dans un communiqué, annoncé l’augmentation des heures de délestage à Bangui suite à une panne. Mais elle déplore pareillement des cas de vandalisme enregistrés sur ses installations.

 

Sur le même sujet:

Centrafrique: ménages et petites entreprises affectés par les multiples coupures de courant électrique

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse