#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

ActualitésSociété

©Droits réservés
Une partie des containers saisis ce 27 juillet 2022 par les services de douane à Bangui

Centrafrique : au moins 6 containers remplis de poissons et poulets avariés saisis par la douane

Les services des douanes centrafricaines ont saisi, le 27 juillet 2022 à Bangui une importante quantité de produits avariés. Il s’agit au total de 06 containers de 40 pieds, remplis de produits surgelés (poissons et poulets) ainsi que d’autres produits de consommation arrivés à expiration depuis plusieurs semaines. Le directeur général de la douane a mis en place une équipe qui a découvert cette cargaison. Une procédure d’incinération est déjà en cours pour la destruction de ces produits jugés dangereux pour la santé.

A l’arrivée de l’équipe de la douane dans les locaux de l’entreprise Socimco, connue sous le nom de Ngoumba au centre-ville de Bangui, les clients qui s’y trouvaient ont choisi de vider les lieux. Bien avant de procéder aux opérations de fouilles, les agents de la force publique ont quadrillé le secteur afin de permettre aux cadres de la douane de faire l’évaluation. Le constat est sans appel. Six containers garnis d’aliments surgelés, notamment des poissons et poulets périmés depuis mai et juin 2022, continuent d’être vendus à la population.

"Nous avons constaté qu’il s’agit des produits avariés"

"C’est depuis 48 heures, que nous avons mis en place une mission de surveillance. Cela rentre dans le cadre de notre mission de protection de la population face aux produits impropres à l’alimentation. Nous avons effectivement constaté qu’il s’agit des produits avariés. Ainsi, nous allons passer par la procédure d’incinération" a fait savoir Frédéric Théodore Inamo, directeur général des Douanes.

Parmi la foule qui a assisté à cet évènement, certains badauds incombent la responsabilité aux services publics. Pour eux, ces agents chargés du contrôle de la qualité coopèrent souvent avec les commerçants.

"Malheureusement, certains les laissent à la consommation"

"Il faut que le gouvernement prenne ses responsabilités. Lorsque ces produits avariés sont saisis, ils passent par l’étape d’incinération. Malheureusement, certains agents de l’Etat déployés sur le terrain, pour des miettes, les laissent à la consommation. Ce qui génèrent plusieurs maladies pouvant causer la mort du consommateur" s’est insurgé Oumarou Gambo, un Banguissois.

Pour les responsables de cette société, cette situation s’explique par la crise d’hydrocarbures que le monde connaît depuis le début de l’année.

« Nous n’avons pas pu tout acheminer à temps »

"Avec tout ce qu’on vit sur le plan mondial, singulièrement la crise du carburant, plusieurs marchandises stagnent à Douala. Nous n’avons pas pu tout acheminer à temps. C’est le cas de ces containers qui ont mis beaucoup de temps au port de Douala. Le temps de les acheminer à Bangui, ces produits ont été avariés" s’est défendu Ibrahim Bitar, responsable de la Socimco.

Selon des sources proches de la douane centrafricaine, toutes les marchandises saisies seront détruites dans les prochains jours, et ce, en présence des médias.

 

Lire aussi :

Bangui : Des produits pharmaceutiques et alimentaires périmés circulent sur les marchés

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse