#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

ActualitésSociété

©RNL
Vue de quelques équipements de Radio Ndeke Luka

Centrafrique : le respect des principes du métier par les journalistes reste un défi selon l’OMCA

L’Observatoire des médias centrafricains (OMCA) a publié, ce mardi 25 octobre, son rapport de monitoring des mois d’août et septembre 2022. Selon cette organisation, le respect du code d’éthique et de déontologie journalistique reste un défi pour les journalistes centrafricains. Elle recommande à cet effet, la prise de conscience des professionnels de médias.

Dans ce rapport, l’Observatoire des médias centrafricains s’indigne du non-respect du code d’éthique et de la déontologie par certains journalistes. Selon cet organe d’autorégulation, en seulement deux mois, il y a eu une montée vertigineuse des messages de haine à travers le pays. La presse écrite arrive en tête du classement, avec plus de titres qui ne respectent pas les principes du métier. Une autre observation est que, les médias s’intéressent beaucoup plus à la politique, au détriment d’autres sujets comme l’environnement ou la société.

« Il y a eu trop d’incitations à la haine »

"Nous avons cité les noms de quelques organes ayant violé le code d’éthique et de déontologie de la profession. Il faut noter qu’aujourd’hui, il y a eu trop d’incitations à la haine dans les colonnes des journaux. Le service de monitoring en a plusieurs fois relevé" a fait savoir Lydie Solange Yahoumbi, présidente de l’OMCA.

Devant les manquements, l’Observatoire des médias centrafricains opte pour le dialogue avec les journalistes pour barrer la route à cette pratique.

 « Nous avons changé de stratégie »

"Lorsqu’on sanctionne les journalistes, il n’y a pas vraiment un changement de comportement de la part de ces derniers. Alors, on a changé de stratégie. Au lieu de les sanctionner, on a décidé d’organiser des tables rondes. Un cadre d’échanges entre eux-mêmes pour s’auto juger. En partant de là, ceux qui sont visés par ces pratiques vont commencer à changer" a conclu Lydie Solange Yahoumbi.

En ce qui concerne la qualité des contenus diffusés par les médias audiovisuels, Radio Ndeke Luka arrive en tête avec 33% de meilleurs programmes. Elle est suivie par le Réseau des journalistes pour les droits de l’Homme (RJDH) avec 28%. La Radio Centrafrique (médias d’Etat) arrive en troisième position avec 20%.

 

Lire aussi :

Centrafrique : Reporters sans frontières s’inquiète de l’intention des autorités de pénaliser les délits de presse

 

 

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse