#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

Sport

©Droits réservés
Geoffrey Kondogbia, capitaine des Fauves du Bas-Oubangui

Centrafrique : Geoffrey Kondogbia veut plus de responsabilité au sein de l’équipe nationale

Après plusieurs mois de silence, Geoffrey Kondogbia, capitaine des Fauves de Bas-Oubangui, réagit en pointant du doigt plusieurs maux qui empêchent l’évolution du ballon rond en République centrafricaine. Le joueur de l’Atlético de Madrid pousse les autorités du pays à adopter des réformes pour hisser le football centrafricain. Des gages présentés lors d’une rencontre, jeudi 02 juin, avec la presse à Bangui.

Le capitaine des Fauves de Bas-Oubangui se prononce sur la santé du football centrafricain alors que le pays est engagé, actuellement, dans les éliminatoires de la CAN 2023 en Côte-d’Ivoire. Geoffrey Kondogbia conditionne son retour en sélection nationale aux réponses à ses préalables.

"J’ai la légitimité de pouvoir demander cela"

L’international centrafricain ne ferme pas la porte à un retour mais désire plutôt être associé dans les prises de décisions concernant la vie de la sélection nationale.

"Concrètement, je veux avoir mon mot à dire sur des choses importantes sur ce projet à long terme. J’ai la légitimité de pouvoir demander cette place et que mon avis compte. Qu’on me consulte pour le succès des Fauves. J’ai l’expérience pour. J’ai eu la chance de travailler avec les gens qui ont tout gagné, joué avec les meilleurs joueurs de la planète. Qu’on dialogue, ce n’est pas d’imposer quoique ce soit. Le plus important, c’est le succès des Fauves. Je dois être consulté à chaque prise de décision importante", fait-il savoir.

Concernant son retrait temporaire de la sélection nationale, Geoffrey Kondogbia rappelle quelques raisons qui, selon lui, relèvent de l’impréparation à tous les niveaux.

"Avant le rassemblement du mois de septembre 2021, nous n’avons pas eu la possibilité de jouer dans notre stade. A deux semaines du rassemblement, nous n’avions pas eu de staff technique et toutes ces choses m’ont fait comprendre que quand on fait quelque chose de grand, il faut le faire à 100 %. Si tu es dans l’incapacité d’atteindre tes objectifs, il faut prendre du recul", justifie le capitaine des Fauves.

Envie de jouer à domicile

Des rumeurs ont circulé ces derniers mois sur des négociations entamées par les autorités centrafricaines pour son retour dans la tanière. Geoffrey Kondogbia affirme avoir réitéré, à chaque occasion, sa demande sur la réhabilitation du Complexe sportif Barthélémy Boganda.

"Mon grand mal, c’est de ne pas jouer devant les supporters. Cela fait vraiment mal. Je porte le maillot mais ils n’ont pas l’occasion de voir jouer leurs Fauves et ça, c’est une situation très difficile pour moi. Je ne parle même pas, d’abord, des résultats, je parle de la possibilité de pouvoir jouer sur notre terrain. Il y a des pays qui ont eu le même problème mais pour nous, cela a trop duré", insiste le pensionnaire de l’Atlético de Madrid. .

Même absent de la sélection, Geoffrey n’entend pas baisser les bras. Il dit afficher un soutien total aux Fauves qui viennent de s’engager dans les éliminatoires de la CAN 2023. Des éliminatoires qui pourraient voir son retour si ses demandes sont prises en compte.  

 

Sur le même sujet :

Centrafrique : le sport s’invite dans les recommandations du dialogue républicain

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse