#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

ActualitésPolitique

©Ministère des Finances
Le ministre des finances Hervé Ndoba devant les élus de la Nation, le lundi 06 décembre 2021

Centrafrique : le projet de la loi des finances 2022 présenté aux députés à l’Assemblée nationale

Le projet de la loi des finances pour l’exercice 2022 a été présenté par le ministre des finances Hervé Ndoba devant les élus de la Nation, le lundi 06 décembre. C'est un budget provisoire d’environ 300 milliards de francs CFA qui va être examiné par les différentes commissions parlementaires. Mais cette présentation s’est déroulée sur fond d’un mouvement de colère des députés pour non-paiement de leurs indemnités.

Après plusieurs tergiversations avec un dépassement du délai constitutionnel, le ministre des finances a défendu devant les députés le projet de la loi des finances au titre de l’année 2022. Le gouvernement compte mobiliser près de 300 milliards de francs CFA pour soutenir son programme politique.

 « Pour 2022, les priorités comme toujours c’est la sécurité et le social. La santé, l’éducation et offrir un cadre décent de travail à nos compatriotes », selon Dieudonné Marien Djeme, 4e vice-président de l’Assemblée Nationale.

Grogne en marge de la présentation du projet de loi aux députés

La présentation du projet de la loi des finances est marquée par une grogne des députés. Les parlementaires ont exigé une concertation sans le public avec le ministre des finances.

Après une heure et demie de concertation, les élus de la Nation ont exigé au ministre Hervé Ndoba, pour chaque député, le versement sans condition de 3 millions 600 mille XFA dont 2 millions pour l’initiative parlementaire, 1 million de frais de restitution de l’Accord de paix du 6 février 2019 et 600 mille francs CFA d’assistance parlementaire.

Certains députés mécontents ont même claqué la porte. Des sources au parlement rapportent à Radio Ndeke Luka que le ministre des finances promet une solution dans une semaine afin de répondre à leurs préoccupations.

Après la présentation sans débat de cette loi des finances, les 8 commissions sectorielles vont se mettre au travail pour l’examen de ce projet pour son adoption avant la fin de cette année.

 

Sur le même sujet:

Centrafrique : le gouvernement mis en cause dans le retard du dépôt de la loi des finances 2022 à l’Assemblée nationale

Centrafrique : l’inquiétude monte suite au retard accusé dans le dépôt de la loi des finances 2022 à l’Assemblée nationale

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse